Ma petite croisière fluviale en Bretagne

Pour faire plaisir à mes parents, je les ai accompagnés lors d’une petite croisière fluviale en région Bretagne. Et, alors que je m’attendais à de simples balades sur des voies navigables, ce furent tout simplement des vacances riches en émotions et en découvertes.

Sucé sur Erdre

Port de Sucé-sur-Erdre

Même si Sucé sur Erdre ne se trouve pas en Bretagne, je vais parler en premier de cette commune de la Loire-Atlantique, car ce port fluvial était le point de départ de notre croisière en Bretagne. Pour nous libérer des contraintes des circuits touristiques imposés, nous avons préféré plutôt louer un bateau. En effet, d’origine bretonne mon papa est habitué aux manœuvres des navires de plaisance. Et comme il connaît très bien sa région natale, il nous a également servi de guide touristique.

Bref, c’est lui qui a mis au point notre itinéraire. Sinon, pour commencer au plus vite la croisière, nous sommes seulement restés une journée à Sucé sur Erdre. Et pendant que mes parents s’attelaient aux préparatifs du voyage, j’en ai profité pour partir à la découverte du Château de l’Erdre. Cette région est particulièrement célèbre pour ses 17 châteaux s’étendant sur une quinzaine de kilomètres. Croisière ou pas, je recommande ce site pour toutes les personnes de passage dans la commune. Ça vaut vraiment le déplacement.

Vous vous intéressez aux croisières fluviales, mais ne connaissez rien en navigation ? Je vous recommande Nicols, à qui nous nous sommes adressés pour louer notre bateau : cette entreprise française est spécialisée dans les bateaux sans permis. La société dispose de nombreuses bases nautiques dans les quatre coins de l’Hexagone. Mais aussi au Portugal et en Allemagne. A la fois confortable et spacieux, leurs bateaux sont de véritables maisons flottantes.

Messac

Port de Messac

Notre destination finale était Messac, une commune du département d’Ille-et-Vilaine. C’est à deux cent cinquante kilomètres de Sucé sur Erdre. Plus précisément quelques jours de navigation avec de nombreuses escales en perspectives. Me concernant, ce sont surtout les écluses qui me fascinaient. Si je ne me suis pas trompé, notre parcours en comptait trente-quatre. Néanmoins, je me rappelle très bien de notre premier port d’embarquement. C’est Blain, une pittoresque commune rurale longeant le canal de Nantes à Brest.

J’ai beaucoup aimé l’accueil chaleureux et la sympathie des Blinois, ainsi que son site touristique le plus célèbre qui est le château de la Groulais. Mais la chapelle Saint-Roch vaut également le coup d’oeil si vous vous passionnez pour les édifices religieux du quinzième siècle. Après Blain, notre prochaine étape était Guenrouët. Dans le département de la Loire-Atlantique, la région abrite une église édifiée au dix-neuvième siècle surtout visitée pour ses magnifiques vitraux.

Quant à moi, j’ai préféré plutôt consacrer mon temps à la Cidrerie Kerisac. Ce cidrier existait déjà dans les années vingt. Mais avant d’accoster à Messac, nous nous sommes arrêtés deux jours à Redon, la première commune bretonne de notre circuit. Ici, nous avons surtout gouté à la gastronomie locale. Nous avons également visité les six monuments historiques de la commune. Au sixième jour nous voici enfin à Messac, notre dernière escale. Que voir dans cette commune ? Le Menhir des Grées et le château de La Pommeraie.

Écrit par Tom le dans Le tourisme

Réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : gzjv48qbu4