Découvrir l’escalade

Apprentissage de l’escalade Parmi les sports à la mode, l’escalade ou "grimpe" comme l’appellent familièrement les adeptes, rencontre un franc succès auprès de pratiquants venus de tous les horizons.

Sport d’intérieur ou de plein air, son côté extrême en séduit plus d’un, tout comme sa finalité principale : pratiquer en milieu naturel une fois que l’on a une technique suffisante. Voici les principaux aspects de cette discipline.

Le bloc

La pratique de type bloc consiste a grimper des passages de faible hauteur, ne nécessitant pas l’usage d’une corde pour assurer la sécurité du grimpeur. Ce type d’escalade se pratique sur des pans ou blocs artificiels, ou bien sur bloc naturel

En milieu naturel, la sécurité du pratiquant se fera donc a l’aide de crash pads (blocs de mousse que l’on pose au pied de la voie) et de son/ses pareurs : un coéquipier qui viendra parer la chute avec ses mains. On trouve divers spots (lieux) de blocs en milieu naturel, par exemple au parc de Fontainebleau.

La voie

La voie est une pratique plus risquée, qui nécessite quant à elle de nombreux équipements pour être bien assuré tout au long de la traversée. La voie comporte sur son long des points d’encrage qui permettent aux grimpeurs de s’assurer, ainsi que plusieurs relais : le grimpeur s’en sert soit pour redescendre soit pour faire étape afin d’assurer son coéquipier jusqu’à lui puis pouvoir continuer l’ascension.

Le matériel

Les équipements sont absolument indispensables dans la pratique de l’escalade. Le matériel du grimpeur se compose d’un harnais, d’un descendeur, d’une longe, de dégaines et autres accessoires selon les cas :

Matériel d’escalade Le harnais, également appelé "baudrier" est l’équipement qui relie le grimpeur à sa corde. Le descendeur est un système de freinage, qui permet d’assurer ou de faire redescendre son coéquipier.

Les dégaines sont un système composé d’une sangle qui relie deux connecteurs à chacune des extrémités : on s’en servira pour s’assurer tout au long de la voie en accrochant une extrémité dans un point et faisant passer la corde dans l’autre. Les connecteurs, appelés aussi mousquetons, sont un mécanisme ouvrable qui permet au grimpeur de se relier directement ou indirectement à un point d’encrage.

La longe, équipement généralement en corde, a une extrémité reliée au baudrier et l’autre à un connecteur. Elle est utilisée pour se relier à tout point d’encrage ou d’amarrage. Il est aussi nécessaire de disposer d’une corde supplémentaire, d’un casque (pour parer à toute éventualité de chute de pierres en milieu naturel) et d’une paire de chaussons d’escalade : ils permettent d’avoir une meilleure prise sur la paroi et d’être plus précis dans le positionnement des pieds.

Bon à savoir

Les différents sites d’escalade sont répertoriés par région dans de petits livrets officiels, les Topos, indiquant les difficultés de chaque voie et les cheminements à suivre le long des diverses falaises. On trouvera de plus amples informations sur la pratique de l’escalade, les clubs, les salles de grimpe, etc, sur le site de la Fédération française de la montagne et de l’escalade : www.ffme.fr.

Écrit par Tom le dans Le sport

Réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : gs65muchhx