Poterie ou vannerie, les loisirs d’antan

Atelier de poteriePratiquer pour son plaisir les gestes qui permettaient jadis de réaliser des objets usuels ou décoratifs, c’est le credo des "loisirs d’antan" que sont la poterie et la vannerie : des loisirs manuels où chacun peut trouver son compte, aussi bien comme activité créative que comme support éducatif ou même thérapeutique dans le cadre d’une rééducation.

Travailler l’argile ou encore l’osier sont des pratiques relaxantes dont l’aspect "retour aux sources" ne manque pas d’attrait de nos jours. À l’école ou à la maison, mais aussi auprès de diverses associations culturelles, ces disciplines ont un certain succès.

Quelques principes de poterie

Pour réaliser sculptures ou objets pratiques, vaisselle ou bibelots, les créations en terre glaise (argile) sont idéales et peuvent aller du plus simple au plus complexe. Bols, vases, tasses ou pots sont les n°1 du débutant en poterie : ils permettent, le cas échéant, d’apprendre à se servir du tour et des outils de base. Il est possible également de modeler des formes simples et de les sculpter – l’usage du tour n’est pas indispensable dans ce cas.

La technique du "colombin" (boudin de terre) reste la méthode la plus simple pour créer des objets basiques : il suffit d’en assembler quelques uns pour réaliser une pièce. La technique du tournage est plus perfectionnée ; le matériel à prévoir est un bol d’eau, une éponge, un fil à couper et un tournassin (sorte de stylet qui permet de façonner l’objet). Il est requis d’abord de s’initier aux bases dans le cadre d’un atelier par exemple, ou à l’aide d’un manuel spécialisé.

Osier pour vannerie

Vannerie, par où commencer ?

Toute réalisation en vannerie est précédée d’un projet qui doit définir la forme et les dimensions de l’objet, ainsi que les techniques qui seront employées en fonction du résultat souhaité. Le calibre des brins dépendra du type d’objet à réaliser et de sa taille ; en règle générale, les gros calibres serviront d’armature et les calibres moyens sont utilisés pour les montants

Par le travail de l’osier ou du rotin, on peut élaborer de multiples créations telles que paniers, corbeilles, présentoirs et autres objets de déco. Le tissage de vannerie rustique permet la réalisation de bourriches et panières de charme que l’on pourra utiliser lors d’un dimanche à la campagne : comme autrefois, pique nique et cueillette des champignons sont une finalité concrète de la vannerie – quel plaisir de faire ses emplettes avec un panier qu’on a fabriqué soi-même ! On pourra également faire de jolis cadeaux à ses proches.

Oser se lancer dans la poterie !

Si la vannerie est peut être plus "technique" que la poterie, ces deux activités requièrent une bonne dose de concentration, et surtout, de motivation : plusieurs heures de cours seront nécessaires pour s’initier et apprendre à manier le tour de potier.

Comme pour tout loisir manuel, une fois la "prise en main" faite on pourra prendre plus de libertés quant à ses réalisations. Mais pour débuter en douceur, la poterie au colombin reste tout indiquée. Se renseigner en magasin de loisirs créatifs.

Écrit par Tom le dans Les loisirs créatifs - DIY

Réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : quphgmikwe